La traversée de Remiremont racontée par Pierre Tisserant

LA TRAVERSEE DE LA COMMUNE DE REMIREMONT Après le lieu-dit Charate, on grimpe au Fort du Parmont par un sentier forestier qui traverse un pierrier et, en arrivant au point de vue, on découvre la vallée de la Moselle au nord et la Moselotte à l’est. Quelques dizaines de mètres plus haut, c’est le Fort, une propriété du ministère des Armées de 20 Hectares. Ce Fort est un dispositif de protection du territoire français décidé suite à la défaite de 1871. C’est le Général Séré de Rivière qui est à l’origine de sa conception. Il fut construit d’Octobre 1874 à Mai 1876. L’armement complet est réalisé en Août 1880. Ce site a eu une activité militaire très limitée. Le conflit de 1914 – 1918 s’est déroulé sur Verdun et les Hautes Vosges. Le Fort a subi des destructions importantes lors du repli de l’occupant pendant la guerre 1939-1945. Cet édifice a certainement protégé la ville de REMIREMONT.
La forêt nous accueille maintenant ; l’essence la plus présente est le sapin pectiné « Abies Alba » ou « Abies Pectinata » . Cet arbre est un ami des sportifs car avec la participation de deux insectes, il est l’élément principal du fameux miel de sapin des Vosges. Les pucerons « Lachnides » ou plus précisément « Cinara pectinatae », percent les jeunes pousses de sapin et secrètent un miellat que nos amies les abeilles recueillent. Il faut qu’une abeille effectue 40.000 voyages pour rentrer 1kg de miel à la ruche. Gagnons maintenant la vallée du Fouchot, ancien ruisseau à truites, qui a perdu ses qualités à cause de l’acidité de l’eau et du manque de lumière…