Extrait de l’interview de Christian Douté


Concernant sa participation à LINFERNAL TRAIL DES VOSGES 2010, Chistian Douté dit :

« L’infernal 72 a ceci de particulier qu’il n’est jamais trop difficile car c’est une suite incessante de petites montées et de descentes, et il en faut pour faire 3000 Mètres de D+, avec obligation de concentration constante pour recherche d’itinéraire (fort bien balisé par ailleurs) mais çà monte, ça descend, ça part à gauche, ça part à droite ça n’arrête pas, on ne s’ennuie pas.

L’organisation est parfaite avec des bénévoles aux petits soins comme d’ailleurs dans tous les trails vosgiens et alsaciens et, chose importante pour un trail de 72 KM les barrières horaires sont bien calculées et permettent aux vétérans 3 et 4 de terminer sans se mettre dans le rouge.

Pour moi j’ai géré ma course comme d’habitude, départ très sage de nuit à 3 H du matin sans tenir comte de l’excitation générale liée à l’immense feu de camp et au magnifique feu d’artifice offert au coureurs au départ (du jamais vu). Pendant la nuit il fallait être très concentré et suivre le balisage fluo, d’autant plus que tu n’as aucun repère, tu ne vois pas les coureurs, tu aperçois seulement quelques frontales, tu as l’impression d’être seul au monde, j’adore ça … »

Voir l’intégralité de l’interview réalisé par Nicolas et Céline Fried pour www.alsace-en-courant.com