Un petit point technique sur les différences de distances et dénivelés :
L’organisation de LINFERNAL utilise les cartes ainsi sa base de donnée altimètrique de l’IGN pour tracer et calculer distances et dénivelés des parcours. C’est la référence (en France) car c’est l’IGN qui détient les valeurs les plus précises. Toutefois les calculs sont liés à plusieurs paramètres à prendre en compte comme la précision des points de références et la superposition de la carte rasterisée au 1/25.000ème.

Les relevés dits « GPS » eux sont effectués non par simulation mais par mesure sur le terrain mais ne sont toutefois pas plus « justes » car eux aussi ont leurs paramètres de précision.

Quelques explications sur les « GPS » embarqués :
Le GPS n’est pas un instrument de mesure mais de positionnement sur le globe grace à des satellites. Un appareil va donc effectuer des relevés réguliers et permettre des calculs de distances, de dénivelés et de vitesses.
Les capteurs ont une précision de quelques mètres à une centaine de mètres suivant la topologie du terrain car la couverture végétale et l’orientation des massifs par rapport aux satellites vont influer sur la précision des positions.
Le relevé de tracé est donc un zig zag plus ou moins précis par rapport à la trace réel du coureur.
Le dénivelé est encore plus approximatif car la position verticale d’un GPS est très imprécise. Les appareils bénéficiant d’un altimètre sont eux liés aux variations de la pression atmosphérique.

En résumé, ni le calcul sur carte ni le relevé avec un appareil ne sont exacts et une différence de précision de quelques % est à prendre en compte. (Un taux de 3% d’imprécision représente 4,7 km d’écart sur un tel parcours)

Pratiquement : Vous aurez toujours une différence liée aux aléas de précisions des deux méthodes. La méthode de la carte reste la référence car elle est indépendante des imprécisions liées aux appareils de différentes marques ainsi qu’aux conditions environnementales variables (météo, densité feuillage …)